Rodéos sauvages : circulation interdite sur l’Avenue de la Commune de Paris

Photos : Imaz Press Réunion (Johanna Martin)

Il fallait "répondre rapidement à ce phénomène". Le maire du Port Olivier Hoarau a pris la décision, par arrêté municipal d’interdire la circulation sur l’Avenue de la Commune de Paris, sur la portion comprise entre le rond-point Titan et la rue Eugène Dayot ce dimanche 19 novembre 2017, de 12h30 à 19h30. Cette portion de route est depuis plusieurs semaines le théâtre de rodéos moto, ce qui a causé un accident grave ce dimanche 10 novembre.

La route sera fermée ce dimanche. Conséquence d’une partie de pousse qui a mal tourné dimanche dernier. Une jeune homme a été gravement blessé dans un accident lié à la partie de rodéo sauvage qui se jouait dans le secteur. Tout en apportant son soutien aux proches de la victime, le maire Olivier Hoarau s’est montré ferme et souhaite enrayer durablement le phénomène de pousse sur sa commune. Et cela ne passe pas par l’ouverture d’une piste dédiée, comme à Saint-Denis. "Ça n’a pas marché. Je ne vais donc pas m’engager sur la même chose. Ce n’est pas ce qu’attendent ces jeunes" précise-t-il. C’est donc via la répression que le problème va dans un premier temps être traité.

 


#LePort : pour lutter contre les rodéos sauvages, Olivier Hoarau ne compte pas sur une piste dédiée comme à Saint-Denis pic.twitter.com/coKGLUcdG7


— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 14 novembre 2017



 

Auparavant, les rodéos se déroulaient sur le secteur du front de mer du Port. Aujourd’hui, les amateurs de sensations se sont déportés sur la grande Avenue de la Commune de Paris, en plein centre-ville. Un danger pour les riverains et les automobilistes. "Beaucoup d’entre-eux ne sont pas Portois" précise par ailleurs le maire, qui pense que les conducteurs de deux roues évoluant autr fois du côté du Chaudron, ont décidé d’adopter le secteur portois comme piste privilégiée.

 

L’arrêté municipal pris pour bloquer la circulation sur cet axe intervient avec la saisie du Conseil de prévention de la délinquance, composée des forces de l’ordre, de la justice et des élus communaux. Car en marge de l’arrêté, la commune du Port souhaite poursuivre le dialogue avec les organisateurs de rodéos, mais précise qu’elle "ne cèdera pas à la provovation de certains voyous". De même, le maire Olivier Hoarau demande aux badauds, qui viennent assiter aux spectacles de moto le dimanche de "cesser de leur donner du crédit".

jm/

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous