Maltraitance animale : Des brebis transportées par bateau cuisent de l’intérieur

Âmes sensibles s’abstenir.Dans une vidéo postée par un lanceur d’alerte, des brebis entassées dans la cale d’un bateau crasseux agonisent. Les animaux enfermés subissent les méfaits d’un long voyage dans des conditions déplorables de chaleur et d’insalubrité vers l’Australie. Les brebis cuisent littéralement de l’intérieur. En France, malgré l’illégalité de cette pratique, des millions d’animaux sont transportés vivants vers des pays comme la Turquie.Le site Avaaz a lancé une pétition en ligne pour interpeller l’opinion publique sur ces cas de maltraitance animale et mettre fin au transport d’animaux vivants.

Sur le site Avaaz.org, un internaute a diffusé une vidéo filmée en caméra cachée dans laquelle on voit une brebis agonisante au milieu d’un troupeau d’animaux entassés dans une cale crasseuse. Ils souffrent de la chaleur, à un point tel que les vétérinaires assurent " qu’ils cuisent de l’intérieur jusqu’à la mort". De nombreux animaux succombent et sont ensuite jetés par dessus bord. De véritables camps de la mort flottants.

C’est en Australie que ce bateau transportant des moutons a été intercepté. Les images de milliers d’animaux parqués dans des conditions insoutenables ont provoqué un véritable tollé. Les autorités australiennes ont affirmé que sur les 50 000 animaux que comptait le cargo des milliers sont morts dans des conditions atroces.



Chaque année, des millions d’animaux vivants sont transportés par bateau depuis l’Europe vers des pays comme la Turquie ou l’Australie.Selon l’ONG internationale CIWF (compassion in world farming) la France est le premier exportateur mondial d’animaux vivants vers la Turquie. "Et la France s’organise pour développer et augmenter ces exportations vers ce pays" précise l’ONG. Cette pratique est pourtant illégale au regard de la législation européenne qui stipule, entre autres, que " nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu’ils risquent d’être blessés ou de subir des souffrances inutiles" (Règlement (CE) N°1/2005).

Le destin funeste de ces brebis ou bœufs exportés pour être abattus pourrait prendre fin. L’organisation mondiale de la santé animale doit se réunir dans quelques semaines pour un sommet sur le bien-être animal.Certains pays comme le Royaume-Uni, le Brésil et l’Australie sont en train de réviser leurs règles commerciales.

Une pétition a été mise en ligne pour que cesse l’exportation d’animaux vivants sur le site d’Avaaz. Cliquez.



La pétititon en ligne a déjà collecté plus de 650 000 signatures. Vous pouvez la signer sur le site de Avaaz.org.

sjb/

mots clés de l'article : pétition , brebis , maltraitance animale , Actus Reunion , transports d’animaux vivants , Avaaz

à voir également en vidéo

suivez-nous