Les joëlettes péi s’envolent pour l’Ultra Tour des 4 massifs

Grand raid 2014

Après le Grand Raid, l’ultra trail du Mont Blanc ou encore le trail de Maurice, les joëlettes de l’association Run Handi Move s’apprêtent à arpenter les sentiers des quatre massifs, lors de l’Ultra Tour des 4 Massifs (UT4M), du côté de Grenoble. Au total, la délégation réunionnaise est composée de 50 personnes, comprenant porteurs, personnes porteuses de handicap, accompagnants et personnes déléguées à l’assistance. Tout ce petit monde s’envolera pour la métropole ce vendredi. (Photo d’archives)

Le projet n’est pas nouveau mais ne voit le jour que cette année. C’est en 2014, à l’issue d’une participation au Grand Raid de La Réunion, que l’association Run Handi Move est contactée par l’organisation de l’UT4M, qui veut voir des joëlettes participer à la course de manière inédite. Un projet qui n’a pas été simple à mettre en place.

"Il a fallu rencontrer les organisateurs, monter le projet et vérifier sa faisabilité (...) trouver des hébergements pour plus de 30 personnes, ou encore des véhicules adaptés, en plus de la participation à la course" explique Christine Chane Chick Te, trésorière de l’association. Deux membres de la structure, originaire de la région de Grenoble, ont fait le lien entre les deux parties et ont permis la mise sur pied de ce projet, nécessitant un budget de 60.000 euros. La délégation prend d’ailleurs en charge une partie de ce montant, le reste étant financé par plusieurs partenaires et donateurs.

Sept personnes porteuses de handicap prendront place sur les joëlettes, portées par une quarantaines de sportifs, traileurs aguerris, habitués des sentiers les plus difficiles. Ces derniers, pour se préparer aux courses, s’entraînent une fois par semaine, "à l’Etang-Salé ou au Cap Lahoussaye, sur des parcours avec dénivelé" assure Christine Chane Chick Te. D’autres sorties sont proposées tout au long de l’année par l’association, dans les sentiers de Mafate ou lors de "journées conviviales pour lesquelles nous essayons toujours d’aller à des endroits à faire découvrir en joëlette".

- Le handicap "en lumière" -

L’ascension des massifs de la région de Grenoble a pour objectif de faire connaître La Réunion à travers l’association, mais surtout de "donner la possibilité à des personnes porteuses de handicap de pouvoir découvrir des endroits magnifiques", souvent inaccessibles pour le public à mobilité réduite. L’occasion également de "créer du lien avec la métropole". Pour la trésorière de Run Handi Move, qui est là depuis la création de la structure, "c’est une reconnaissance pour les personnes handicapées de pouvoir participer à des évènements comme ça, ça leur permet d’être mis en lumière. Et c’est très important pour tout le monde", termine-t-elle.

Le coup d’envoi de la course sera donné le 16 août prochain depuis Grenoble. Les équipes des "autrement capables" réaliseront l’ascension de la formule Challenge 160, dont la distance, d’une longueur de 169 km, sera découpée en quatre étapes à travers le Vercors, l’Oisans, Belledonne et le massif de la Chartreuse. Le dénivelé positif sur le parcours oscille entre 2.500 et 3.500 mètres.

En attendant de nouveaux projets, Run Handi Move, qui compte 180 adhérents, acceuille "tous les porteurs et portés" qui souhaitent rejoindre l’aventure. Le contact est à prendre sur la page Facebook de l’association, Run Handi Move "Les Autrement Capables".

jm/

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous