Les marmailles apprennent à nager avec l’association du Bois-de-Nèfles Saint-Paul Sports

Élèves Saint-Paul Piscine

Depuis le mois de septembre, cinq classes des écoles de Bois-de-Nèfles apprennent à nager grâce à l’association Bois-de-Nèfles St Paul Sports. Avec le concours de la Mairie, des conseillers pédagogiques de circonscription 1 et 2 de l’Éducation nationale, l’association souhaite fédérer toutes les écoles du quartier autour de la natation.

Dans les hauts de Saint-Paul, plus précisément à Bois-de-Nèfles, l’association BDN Saint-Paul Sports intervient dans le cadre scolaire les lundi matin et mardi après-midi. Ce dispositif, qui n’a que quelques mois, permet à plus d’une centaine d’enfants de bénéficier chaque semaine de l’enseignement d’un maître nageur de l’association en plus des professeurs. Ce projet expérimental concerne pour le moment 5 classes des écoles publiques et de l’école privée de Bois-de-Nèfles.

Environ 100 marmailles, de 6 à 10 ans (CP-CM2), ont d’ores et déjà commencé les premières séances de natation constituées en un cycle de 14 séances, à l’issue desquels le petit diplôme "sauv’nage" sera délivré à chaque enfant après avoir validé un examen : "parcours de 50 mètres, nage sur le ventre sur plusieurs mètres, franchissement de trois obstacles…", énumère Pierre Lebouchard, directeur de l’association BDN Saint Paul Sports.

- Un dispositif voué à s’étendre -

En fédérant les différents intervenants : Mairie, association BDN St Paul Sports, conseillers pédagogiques de circonscription (CPC), Éducation nationale, l’idée est "de pouvoir toucher des populations qui ne viendront jamais en club. Ce dispositif est l’occasion de faire découvrir aux enfants la natation dans un cadre sécurisant, ludique et pédagogique", soutient le directeur de l’association de Bois-de-Nèfles. A terme, cette dernière souhaite généraliser ce projet pilote à toutes les écoles publiques et privées de Bois-de-Nèfles. L’accord de subvention, afin de permettre l’extension de ce projet expérimental, passera par une délibération du conseil municipal. "Il est inconcevable aujourd’hui qu’un Saint-Paulois, quel que soit son âge ne sache pas nager. C’est tout aussi important que de savoir lire et écrire", estime Thierry Martineau, élu délégué au sport. De plus, la réussite au test d’aisance aquatique et l’obtention d’une attestation scolaire sous la forme du diplôme permettra à ces enfants de prétendre à l’ensemble des activités aquatiques qui seront proposées lors des différents ALSH de janvier et d’août tels que : les jeux ludiques en piscine, les baptêmes de plongée en piscine, les visites guidées de la réserve naturelle de l’étang en kayak…

- Le savoir-nager, qu’est ce c’est ? -

Le savoir-nager correspond à une maîtrise du milieu aquatique. Il reconnaît la compétence à nager en sécurité, dans un établissement de bains ou un espace surveillé (piscine, parc aquatique, plan d’eau calme à pente douce). Son acquisition est un objectif des classes de CM1, CM2 et sixième. Par ailleurs, tous les élèves de 6e passent le test du "Savoir nager" avec leur professeur d’EPS au cours d’une séance de natation. Pour les élèves qui échouent au test, un enseignement obligatoire de natation est programmé durant les horaires d’EPS avec deux professeurs.

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous