Les élections professionnelles dans le viseur de la CFDT

photo imaz pres reunion

Ce jeudi 8 février 2018, la CFDT a annoncé les points phares de cette année, principalement marquée par les élections professionnelles au sein de la fonction publique. Et le syndicat compte bien peser dans la balance, en gardant sa place de leader du côté de la fonction publique hospitalière. Par ailleurs, l’organisation fait également le point sur le parcours emploi compétences, destiné à prendre la suite du système des contrats aidés.

"Notre grand chantier va être les élections de la fonction publique" indique Jean-Pierre Rivière, secrétaire général de la CFDT Réunion. En ligne de mire du syndicat : un maintien de leur première position au sein de la fonction publique hospitalière ainsi qu’une progression dans les deux autres versants que sont le territorial et l’État. Karl Maillot le martèle, les élections ont beau se tenir le 6 décembre, c’est maintenant que tout se joue. "On a encore du chemin à faire et on est dans une préparation qui se fait sur le terrain. C’est la logique d’un travail quotidien" plaide le secrétaire général adjoint du syndicat.


Karl Maillot indique le leitmotiv de la CFDT pour les élections dans la fonction publique pic.twitter.com/sfDEveYWUC
— Maëva Pausé (@maepause) 8 février 2018


 

Aujourd’hui, la CFDT Réunion compte plus de 16 000 adhérents. Un chiffre pas si éloigné de leur objectif fixé lors du congrès de décembre dernier, qui s’élève à 17 000. Et pour y parvenir, Jean-Pierre Rivière cmpte sur la jeuness : "Le dossier des jeunes nous tient à coeur et nous allons mettre en place des actions spécifiques" assure le responsable.


Rentrée de la #CFDT #Reunion avec les élections dans la fonction publique en ligne de mire pic.twitter.com/W7jsLhTSZ7
— Maëva Pausé (@maepause) 8 février 2018


 

Par ailleurs, le syndicat a également tenu à évoquer ce jeudi le successeur des emplois aidés, soit les parcours emplois compétences. Une première analyse de cet outil qui démontre que le rôle du prescripteur est monté crescendo. Christophe Beronneau développe : "Il y a une obligation qui est inscrite et qui exige un contrôle plus poussé avec une vérification de la bonne utilisation de l’enveloppe budgétaire".


Le parcours emploi compétences, successeur du contrat aidé pic.twitter.com/5bc5ExUAaZ
— Maëva Pausé (@maepause) 8 février 2018


mots clés de l'article : CFDT , Réunion , syndicat , La Réunion , fonction publique , Actu , élections professionnelles , organisation syndicale , Actus Reunion

à voir également en vidéo

suivez-nous