La saison des mangues est aussi celle des vols

Comme chaque année, la saison des mangues est marquée par des vols dans les exploitations. Même si les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à recourir à la vidéosurveillance, ce qui a pour effet de faire "un peu diminuer les vols", selon Patrick Serveaux, producteur au Port, ces petits larcins à répétition restent leur quotidien. L’agriculteur témoigne.

"Les vols ont un peu diminué, mais ils sont parfois important, avec plusieurs centaines de kilos qui disparaissent. Là, on parle carrément d’opération commando menées de nuit. Parfois, ce sont de menus larcins", résume-t-il. En début de saison, il y a parfois 2 à 3 vols dans la journée selon le producteur.



Il y a plusieurs types de voleurs, distingue Patrick Serveaux : celui qui veut se faire de l’argent et vole des quantités importantes, pour revendre à un bazardier par exemple, celui qui ne vole "que" quelques mangues pour sa consommation personnelle ou encore ceux qui s’en servent comme monnaie d’échange. "Mais tous les types de voleur nous posent probleme", martèle-t-il.

Les voleurs "ne risquent pas grand chose"

Surtout, ce qui regrette Patrick Serveaux, c’est que, quand il "coince" un voleur, "c’est plus une perte de temps qu’autre chose". "La procédure est longue, je dois faire venir la police, puis je dois aller au commissariat déposer plainte. Ca prend une demi-journée et généralement la personne est relachée avec un simple rappel à la loi", déplore-t-il.

Cette semaine néanmoins, un Saint-Paulois, qui avait déjà une vingtaine de condamnations à son actif, a écopé de six mois de prison ferme. Il avait été interpellé avec 100 kg de mangues en sa possession, volés au lycée agricole de l’ouest, rapportait Clicanoo

mots clés de l'article : Patrick Serveaux , mangues , vols , Actus Reunion

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous