Route de Cilaos - Aucun convoi ne se fera ce mercredi

Route de Cilaos fermée vue du ciel (photo rb/www.ipreunion.com)

C’est un nouveau coup dur pour les usagers de la route nationale 5 (RN5) de Cilaos. Ce mercredi matin 24 janvier 2018, 400 mètres cubes de blocs rocheux se sont détachés de la falaise et se sont écrasés sur les deux voies au niveau du secteur des Aloès indique le Centre réunionnais de gestion du trafic (CRGT), contacté par téléphone. Les travaux de déblaiement des roches ont commencé peu après mais un nouvel éboulement s’est produit alors que les ouvriers se trouvaient sur place ainsi que le montre cette vidéo. Les convois prévus entre le cirque et La Rivière Saint-Louis sont annulés jusqu’à nouvel ordre. La circulation est désormais totalement impossible. (Photo d’archives)

À 16 heures ce mercredi, la CRGT annonce que sur la RN5 Route de Cilaos, suite aux éboulis qui se sont produits ce matin dans le secteur des Aloès, les travaux de dégagement sont toujours en cours mais ne permettent pas l’organisation des convois ce soir.

La route reste donc totalement fermée à la circulation. Les travaux se poursuivent afin de permettre une reprise des convois demain aux horaires habituels :

Le matin :
- sens descendant départ à 6h de Peter Both et 6h30 d’Ilet Furcy
- sens montant départ de Rivière st Louis à 7h30.

Le soir :
- sens montant départ de Rivière st Louis à 16h.
- sens descendant départ à 17h30 de Peter Both et 18h d’Ilet Furcy.

Ce matin, des internautes nous ont envoyé les impressionnantes images de la chute d’un important bloc rocheux au niveau du lieu-dit des Aloès sur la Route de Cilaos. Les images ont été filmées par Pierrick Robert, conseiller municipal de l’opposition à Saint-Louis :
 


Sur la Route de Cilaos au lieu-dit des Aloès, les images spectaculaires de la chute d’un bloc rocheux empêchant toute circulation 😮 pic.twitter.com/LEcd9ebcXw
— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 24 janvier 2018


 

L’axe fermait déjà totalement le 18 janvier dernier suite aux fortes pluies provoquées par la tempête tropicale Berguitta. Mais depuis le 22 janvier, les habitants du cirque empruntaient les convois grâce au nettoyage d’une voie de circulation. Dans les sens montants et descendants le matin et le soir. La circulation restait malgré tout interdite en dehors de ces créneaux.

Depuis la fermeture de la route la semaine dernière, une centaine de personnes participe à ce chantier d’envergure pour réaliser les travaux de réparation. Les équipes doivent purger une vingtaine de zones à cause des éboulis précédents et retirer de la chausée des dizaines de milliers de mètres cubes de boue et de rochers tombés de la falaise. Le coût des travaux pourrait atteindre le million d’euros.

Lire aussi : La route de Cilaos fermée et en travaux vue du ciel

Une fois les secteurs qualifiés de "critiques" purgés, une réouverture sera envisagée. Éric Boiteux, directeur de l’exploitation et de l’entretien des routes à la DRR (Direction régionale des routes), nous indiquait qu’il ignorait la date prévue de la réouverture. Selon lui, il semblait impossible de sécuriser à long terme cette RN5. L’éboulis de ce matin semble confirmer cette situation inextricable.

En 2017, l’axe fermait quatre demi-journées à cause d’éboulis. Une fermeture de dix nuits s’ensuivait. On comptait aussi une trentaine de nuits d’interdiction de circuler de 20 heures à 5 heures du matin pour des travaux effectués sous le tunnel. Sans oublier une soixantaine de jours de travaux avec des micro-coupures de la circulation n’excédant pas 45 minutes.

ts/

mots clés de l'article : travaux , Réunion , Éboulis , route de cilaos , Actu , Actus Reunion

à voir également en vidéo

suivez-nous