L’homme, signalé comme étant Mathieu Caizergues, s’est présenté aux gendarmes

Mathieu Caizergues

Les chances de retrouver Mathieu Caizergues, disparu depuis le 23 juin dernier s’amenuisent. Selon les informations de nos confrères du journal le Quotidien de ce mercredi 11 octobre 2017, l’homme signalé comme étant le gendarme disparu dans les hauts de Saint-Joseph en septembre dernier s’est présenté chez les forces de l’ordre. Il affirme que c’est lui qui a été vu par la famille de pique-niqueurs et non Mathieu Caizergues.

90 jours après sa disparition, les enquêteurs n’ont toujours aucune trace du gendarme disparu. L’homme "à la bombonne d’eau", aperçu dans les hauts de Saint-Joseph au mois de septembre par une famille en train de pique-niquer, s’est présenté auprès des gendarmes pour "faire part de cette méprise" écrit le Quotidien. Pour rappel, l’homme avait échangé une bonbonne d’eau vide contre une bouteille pleine avec les témoins. Ces derniers avaient fait le lien avec la disparition du jeune gendarme. Pour la maman, "le coup a été particulièrement difficile à encaisser puisque Delphine n’a reçu qu’un simple texto lundi matin et n’a pu joindre personne quand elle a appelé les enquêteurs de la section de Recherches" écrit encore le Quotidien.

Lire aussi : Mathieu Caizergues aurait été vu en vie dans les hauts de Saint-Joseph

Delphine, la maman du jeune homme, depuis rentrée en métropole, est dans l’incompréhension. Pleine d’espoir à l’annonce du signalement, "elle estime que "cette enquête piétine de façon absurde".

Des recherches ont été effectuées dans le secteur du Maïdo par des gendarmes venus de métropole avec leurs chiens malinois, sépcialisés dans la recherches de disparus de longue durée. Pour l’heure, les gendarmes ne tirent aucune conclusion.

Lire aussi : Trois maîtres-chiens et leurs malinois à la recherche de Mathieu Caizergues

Pour rappel, Mathieu Caizergues faisait une randonnée accompagné de deux autres personnes entre le cirque de Mafate et le Maïdo. Disparu, ses deux collègues ont été placés en garde-à-vue pour non-assistance à personne en danger pour être entendus, avant de ressortir libres.

 

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous