Filière canne : la Commission européenne accorde 38 millions d’aide

photo imaz press reunion

Dans un communiqué, la FDSEA réagit à l’annonce du versement de 38 millions d’euros d’aide financière de la Commission Européenne pour la filière canne réunionnaise. Nous publions ci-après le communiqué de la fédération.

Après un long moment d’attente, la France a enfin eu l’accord de la Commission Européenne concernant le versement des 38 millions d’euros d’aide pour la filière canne.

La FDSEA prend note de la décision de la Commission Européenne d’autoriser la France à octroyer 28 millions d’euros (de plus) d’aide aux industriels de Téréos. Cette décision laisse présager de nouvelles négociations du volet B de la convention-canne à partir du mois de février 2017, face à Téréos remplumés de 28 millions d’euros de plus.

Ce que dénonce la FDSEA, c’est que le rapport qui a évalué le surcoût des industriels, n’a tenu compte à aucun moment des planteurs. Car, s’il y a un surcoupât lié à l’ultra périphéricité pour les industriels, il y’a aussi surcoût de production pour les planteurs ! Et celui-ci n’a pas été évalué. La Chambre d’agriculture et l’interprofession (CPCS) ont été négligents sur ce point !

La même interprofession qui ne se réunit pas suffisamment pour régler les vrais problèmes de fond. Avec de telles conditions, le planteur ne se reconnaît pas dans la filière canne.
 

mots clés de l'article : planteurs , La Réunion , usiniers , industriels , filière canne , actualités , commission européenne , Actus Reunion , Aide financière

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous