Etang-Salé - Plus de 200 personnes forment une chaîne humaine pour "la reconquête de la mer"

Dimanche 17 septermbre 2017 - PIque-nique pour la reconquête de la mer (Photo rb/www.ipreunion.com)

Les organisateurs de "La reconquête de la mer" pique-niquaient bien dès 11 heures sur la plage de l’Étang-Salé ce dimanche 17 septembre 2017. Plus de 200 personnes participaient bien à l’événement interdit par le maire Jean-Claude Lacouture. Il prenait cet arrêté municipal au motif qu’aucune déclaration préalable n’avait été déposée en mairie ou en préfecture. Suivez notre live (Photo d’illustration)

 

- Ce live est à présent terminé, merci d’avoir suivi cette actualité avec Imaz Press Réunion -

• 13h01 - Ludovic maillot De La Plaine des Cafres ne veut plus surfer depuis la crise requins.

 


Ludovic maillot De La Plaine des Cafres ne veut plus surfer depuis la crise requins pic.twitter.com/ZyCXKfnZp4
— Imaz Press Réunion (@Ipreunion) 17 septembre 2017


 

• 12h57 - Une participante rappelle que la mer est, de fait, interdite depuis 2011

 


Mylène Véminardi De Rend à Nou La mer pic.twitter.com/HoxbP88UPm
— Imaz Press Réunion (@Ipreunion) 17 septembre 2017


 

• 12h46 - Le pique-nique commence à l’abri dans le poste maîtres nageurs sauveteurs (MNS) et sous l’œil des gendarmes

 

• 12h40 - Environ 250 personnes sont maintenant sur le sable

 

• 12h28 - La chaîne humaine se défait. Les participants ne vont pas tarder à s’installer pour le déjeuner.

 


Après la chaîne humaine pic.twitter.com/CN6tR4g8Zj
— Imaz Press Réunion (@Ipreunion) 17 septembre 2017


 

• 12h26 - Les pique-niqueurs s’avancent sur le sable main dans la main. La mer vient à leur rencontre par petites vaguelettes. Les participants applaudissent. L’ambiance est à la bonne humeur

 

• 12h20 - Le surfeur attaqué à Saint-Leu en 2015, interviewé dans le live, est Rodolphe Arrieguy


 

• 12h18 - Les pique-niqueurs forment une chaîne humaine - Suivez notre direct Facebook

 



 

• 12h02 - Environ 150 personnes sont maintenant sur le sable

 


150 personnes rassemblées à L’Étang-Salé pic.twitter.com/xL5iVFkI3C
— Imaz Press Réunion (@Ipreunion) 17 septembre 2017


 

• 11h58 - Nathalie Engelmann, organisatrice du pique-nique, confirme qu’il n’y aura pas de mise à l’eau et se dit "choquée" par l’arrêté d’interdition pris par la mairie de l’Etang-Salé pour empêcher le rassemblement. Environ 150 personnes sont maintenant sur le sable

 


L’organisatrice Nathalie Engelmann confirme qu’il n’y aura pas de mise à l’eau pic.twitter.com/GRlnzPI6N0
— Imaz Press Réunion (@Ipreunion) 17 septembre 2017

 

• 11h37 - Les pique-niqueurs continuent d’arriver. On compte maintenant une cinquantaine de personnes sur le sable

 



 

• 11h19 - Les gendarmes observent discrètement la plage

•11h00 - Une vingtaine de personnes est rassemblée. Le pique-nique doit commencer dans un moment. Les participants ont rendez-vous devant la vague du "similateur". Un participant explique à notre journaliste les raisons de sa présence à l’événement

 


Le pique-nique " À la reconquête de la mer m interdit à l’Étang-Salé commence doucement. pic.twitter.com/3fB50HSmyJ
— Imaz Press Réunion (@Ipreunion) 17 septembre 2017


 

• 10h45 - Les pique-niqueurs commencent à arriver au Bassin Pirogue où doit avoir lieu le pique-nique

 

Le contexte

L’ambiance était chaude peu avant midi, ce dimanche. Elle montait déjà sur les réseaux sociaux. Les initiateurs du projet se révoltaient contre la décision prise par l’édile. Ils appellaient à la mobilisation. "Un arrêté vient de tomber interdisant le pique-nique. Révoltons-nous et venez tous vous rassembler pour qu’on arrête de nous interdire et de nous enfermer sans mer", glisse l’un d’eux. D’autres évoquent "un scandale et une répression". Selon eux, il fallait braver l’arrêté.

Lire aussi : Le maire de la ville interdit l’événement

Un autre participant lançait, lui, : "En avril 2017, La Réunion participait au plus grand pic-nic du monde à l’Ermitage. En septembre 2017, La Réunion interdit un pic-nic de 275 personnes. Cherchez l’erreur." Une autre internaute insistait, elle, sur le danger en cas de mise à l’eau. "Il y aura toujours des inconscients pour aller à l’eau. Qu’allez-vous faire ? Aller les chercher à la nage ? J’ai été Maître-Nageur-Sauveteur sur cette plage pendant 15 ans où la mer est très dangereuse. Ceux qui ont lancé ce pique-nique, sympa et convivial, risquent très gros au moindre accident car le maire a publié un arête municipal contre les rassemblements."

Sur une page Facebook , 283 internautes confirmaient leur présence. 640 autres se disaient intéréssés. L’événement désirait attirer tous les amoureux de la mer afin de : "Montrer qu’on est toujours là, plus forts et plus unis que jamais. Il faut multiplier les actions, montrer notre colère. On veut libérer la mer. Notre mer qu’on laisse à l’abandon depuis tant d’années", expliquaient les organisateurs. Ils invitaient à se déplacer "comme dimanche dernier" mais sur la plage sudiste, près du secteur de la pointe.

Chacun devait amener son repas sans oublier ses banderoles. Ces pique-niqueurs réclamaient un retour à la mer sécurisé. Dans les commentaires publiés en ligne, certains d’entre eux envisageaient d’autres mobilisations à venir. Notamment au nouveau bassin de baignade fraîchement inauguré.

Lire aussi : On nage de nouveau à Boucan Canot

Lire aussi : Bloquer les routes ou se baigner, pas le même tarif

Ces actions rappellent celle du dimanche 9 septembre aux Roches Noires portée entre autres par Jean-François Nativel. De quoi valoir au secrétaire général d’Océan Prévention Réunion un passage devant le procureur et le juge d’instruction pour une mise en examen. Il maintenait Nout’ tout dans la mer, une manifestation non-autorisée.

Lire aussi : Jean-François Nativel mis en examen pour organisation d’une manifestation non autorisée

Lire aussi : "Nou’t tout dans la mer" - Un millier de personnes rassemblées aux Roches Noires

ts/rb/mb/

mots clés de l'article : requins

à voir également en vidéo

dossier associé

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous