En science, il y aussi des femmes !

Photo : Université de La Réunion

Ce samedi 11 février 2017, l’Université de La Réunion est allée à la rencontre de collégiens à l’occasion de la journée des femmes et filles de science. Une façon de montrer que la gente féminine existe dans le monde scientifique, même si elle est moindre face aux hommes. Nous publions le communiqué de l’université ci-dessous.

Déconstruire ensemble les stéréotypes. Échanger, discuter et prendre le temps de voir que les femmes aussi, peuvent réussir dans les carrières scientifiques. Tels étaient les objectifs de l’exposé-débat mené par l’Université de La Réunion ce samedi, en collaboration avec l’Académie, devant plus d’une centaine d’élèves du collège Les Alizés et leurs familles, à l’occasion de la 2e édition de la Journée internationale des femmes et filles de science créée par les Nations Unies.

Si, à La Réunion, 51 % des élèves de Terminale S sont des filles et que le taux de réussite au bac en 2016 est quasiment le même chez les filles et les garçons (86 % versus 85 %), les données sur les inscriptions post-bac montrent une orientation fortement stéréotypée. En Faculté des Sciences et Technologies de l’Université de La Réunion par exemple, les femmes ne représentent que 38% des étudiants en licence et master. De façon encore plus marquée, des filières d’études comme la licence informatique-énergie-automatique ne comptent que 4 % de femmes.

L’Université de La Réunion s’est déjà engagée sur cette voie. Le 1er décembre 2016, les membres du conseil d’administration de l’Université de La Réunion, pour la première fois de son histoire, ont élu une Vice-présidente, Ludivine Royer, en charge de l’égalité femmes-hommes et de la prévention des discriminations. L’Université de La Réunion est par ailleurs l’une des premières universités françaises à se doter d’une vice-présidence dédiée à ce thème.

Parmi les objectifs de Ludivine Royer, figure la sensibilisation des jeunes femmes au choix d’une carrière scientifique car, force est de constater que les filles continuent de se heurter aux stéréotypes et aux restrictions d’ordre social et culturel qui les empêchent de réaliser tout leur potentiel. Les femmes restent, par conséquent, une minorité parmi les chercheurs et les décideurs du domaine scientifique.

mots clés de l'article : journée , femmes , université , collège , science , filles , Actus Reunion

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous