Direction du PS - Philippe Le Constant ne rempilera pas

photo imaz press Reunion

Le PS Réunion a réuni la presse ce mardi matin au siège du parti. L’occasion de faire le point sur les nouvelles orientations avant le congrès d’Aubervilliers qui aura lieu les 7 et 8 avril prochains. Philippe Le Constant , actuel Premier secrétaire de la fédération locale, a confirmé qu’il ne se serait pas candidat à sa succession. Il soutient la candidature de Philippe Naillet

Il a notamment été question des fameux textes d’orientation présentés au niveau national par les quatre candidat briguant la présidence du parti : Olivier Faure, Luc Camouras, Emmanuel Morel et Olivier Faure. C’est ce dernier qui retient l’attention de Philippe Leconstant, "Je défends le texte d’Olivier Faure" a-t-il déclaré.

Au niveau national comme à La Réunion, les militants voteront une première fois ce jeudi 15 mars pmour départager les quatre candidats. Les deux textes d’orientation qui obtiendront le plus de suffrages seront de nouveau présentés aux suffrages des militants le jeudi 29 mars. Le candidat qui aura totalisé le plus de voix sera élu secrétaire national du parti.

A La Réunion c’est le samedi 17 mars à 14h à la Nordev (Saint-Denis) que seront révélés les résultats du vote de jeudi au niveau national. Le PS local sera alors en congrès fédéral avec au menu les élections pour le renouvellement des instances dirigeantes de la fédération.

A la tête du Parti Socialiste de la Réunion depuis 2012, l’actuel secrétaire fédéral a donc annoncé qu’il ne serait pas candidat. Pour l’heure, un seul successeur potentiel s’est fait connaître : Philippe Naillet.

A la question pourquoi il ne se représente pas, Philippe Le Constant répond "Je prône le renouvellement, c’est pourquoi je soutiens Olivier Faure" a-t-il expliqué, tout en insistant sur l’importance de "tirer les leçons de son mandat, il faut fonctionner autrement". Le secrétaire fédéral du PS Réunion souhaite une refondation de la gauche, "beaucoup trop éparpillée", selon lui "il faut retrouver le chemin du rassemblement, le PS traverse une mauvaise passe".

L’homme politique reconnaît "il y a un manque d’unité au sein de la gauche, la droite a su s’unir en créant une dynamique, il faut travailler au rassemblement de la gauche." Avant de conclure en insistant sur le fait que "le PS est dans une passe difficile mais les idéaux socialistes sont toujours présents, la Réunion besoin d’une gauche forte."

jr/www.ipreunion

mots clés de l'article : élections , politique , PS , philippe le constant , Actus Reunion

à voir également en vidéo

suivez-nous