Daniel Gonthier plaide pour Marylène Hoarau

Daniel Gonthier (Photo Archives)

Daniel Gonthier, président du Parc National de La Réunion, verrait bien Marylène Hoarau en tant que directrice du Parc National pour remplacer Olivier Robinet. Il a adressé une lettre en ce sens au ministère de l’Ecologie ce mercredi 19 janvier 2011.

Dans ce courrier, Daniel Gonthier souligne d’abord que la question de la nomination du directeur du Parc National est « très sensible » à La Réunion. Il rappelle ensuite le rôle du directeur, à savoir l’instruction chaque année de plus de 200 demandes d’autorisation diverses dans le coeur du Parc National. « Un argumentaire technique issus d’arbitrages délicats relève de sa seul compétence, même s’il en rend compte à posteriori au conseil d’administration », peut-on aussi lire dans le courrier.

Il prévient dans ce courrier que « la nomination d’un directeur qui n’aurait pas les compétences techniques minimales, qui ne connaîtrait pas les patrimoines naturel et culturel des Hauts de La Réunion, constituerait une grave erreur et serait susceptible de mettre à mal plus de dix années d’efforts pour faire du territoire du Parc en enjeu majeur pour le développement de notre île ». Daniel Gonthier soutient que « les autres cadres du Parc National, s’ils maîtrisent chacun leur domaine, ne pourront avoir le recul nécessaire pour éclairer un directeur insuffisamment armé pour des décisions difficiles ».

Le président du Parc National salue ensuite le rôle joué jusque là par Marylène Hoarau en tant que directrice adjointe de l’établissement public. Elle a « assuré sa mission de manière largement satisfaisante durant toute sa carrière et à toujours maîtrisé et fait aboutir les projets qui lui ont été confises sous tous leurs aspects : technique, scientifiques, stratégiques, financiers et réglementaires », insiste Daniel Gonthier. Il ajoute qu’« elle a veillé autant qu’elle le pouvait, aux intérêts de l’établissement public ».

La nomination du nouveau directeur du Parc National de La Réunion se fera par arrêté du ministère de l’Ecologie. Pour l’heure, c’est Mohamed Ahmed, actuellement directeur général des services à la chambre de commerce et d’industrie, qui est pressenti pour être nommé à ce poste. « Monsieur Ahmed n’a pas démérité mais le Parc National a besoin de racine. C’est pour cela que je me positionne clairement du côté de Marylène Hoarau », explique Daniel Gonthier.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : Actualité , parc national , daniel gonthier , moahmed ahmed , marylène hoarau , ile réunion

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous