Cocaïne, cannabis, Rivotril... dans un bar de Bois d’Olives

photo imaz press réunion

Ce mardi 7 février 2017, un couple soupçonné de mener un trafic de stupéfiants dans un bar de Bois d’Olives a été mis en examen et placé en détention. Cocaïne, crack, Rivotril et autres substances ont été retrouvés à l’intérieur du snack. Lors de sa garde à vue, le gérant a reconnu "a minima quelques cessions", préférant évoquer une consommation personnelle.

C’est un commerce un peu particulier qui se tenait dans un bar de Bois d’Olives. Ce vendredi, alors que les policiers du commissariat de Saint-Pierre se livraient à un contrôle ciblé de débits de boissons, ils ont découvert plusieurs stupéfiants et médicaments. Cocaïne, herbe, résine de cannabis... Une liste qui laisse peu de doute. Un couple a été mis en examen pour acquisition, détention, usage, offre ou cession illicite de stupéfiants et de substances, plantes, préparations ou médicaments psychotropes et abus de biens sociaux.

Le gérant du bar, un homme de 39 ans déjà condamné à six reprises (dont une pour usage et détention de stupéfiants) a été immédiatement placé en garde à vue, tout comme son épouse. Cette dernière n’a jamais été condamnée jusqu’alors.

Dans le bar, une arme de poing gomme-cogne avec cartouches ainsi qu’un pistolet de 22 mm approvisonné ont également été découverts. Des moyens de paiement, dont environ 2000 euros de numéraires, ont aussi été trouvés.

La perquisition réalisée au domicile du couple n’a pas ramené bredouilles les policiers : ils ont découvert plus de 3000 euros en espèces, une carte bleue et des billets roulés en tube avec des résidus de cocaïne ainsi que des mandats cash pour un montant d’environ 1500 euros. Il y avait également des armes et munitions, des montres et paires de lunettes de marque, deux motos. Ont également été découverts dans le jardin, dissimulés près du mur de clôture, une sacoche avec des pochons en plastique et un téléphone portable. Dans la portière conducteur du véhicule de la compagne, quatre cartouches correspondant au gomme-cogne ainsi qu’un téléphone portable ont été saisis.

Le gérant du bar a reconnu la propriété de l’ensemble de ces objets mais n’a reconnu que "quelques cessions", préférant parler de consommation personnelle. Sa compagne s’est aussi dite étrangère à tout trafic.

mots clés de l'article : cocaïne , bar , détention , stupéfiants , cannabis , rivotril , Bois d’Olives , Faits-divers , Actus Reunion

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous