Carlos soulage le déficit des eaux souterraines

Photos : Imaz Press Réunion

Le passage de la tempête tropicale Carlos est survenu après une longue période de sécheresse sur l’île. Selon les mesures de l’Office de l’eau Réunion, les précipitations de ces derniers jours ont permis une hausse généralisée du débit des cours d’eau. L’effet bénéfique est optimal sur les nappes d’eaux souterraines. Nous publions le communiqué de l’Office dans son intégralité ci-dessous.

Trois cours d’eau affichent des débits inférieurs à leurs minimums connus pour un mois de janvier : la Rivière des Marsouins, la Rivière des Roches et la Rivière du Mât. Les six autres stations hydrométriques enregistrent de forts déficits :


-96% sur la Rivière Sainte-Suzanne ;

 -91% sur le Bras Noir à la Plaine des Palmistes ;

 -89% sur le Bras des Lianes à Bellevue les hauts ;

 -79% sur la Rivières Saint-Jean à Saint-André et sur le Bras Panon ;

 -71% sur la Source Dussac aux Avirons ;

 -52% sur la Rivière Langevin à Saint-Joseph.


En ce qui concerne les ressources en eau souterraine, les niveaux moyens mensuels baissent sur 8 des 20 stations entre décembre 2016 et janvier 2017. Le secteur Nord est marqué par un état fortement déficitaire ; les écarts aux valeurs normales sont les plus importants de la chronique des niveaux enregistrés pour un mois de janvier à Saint-Denis (-168%) et Sainte-Marie (-101%).

La région Est est également marquée par des déficits généralisés. Un niveau minimum est enregistré sur le piézomètre "P14 Champ Borne" à Saint-André ; des niveaux inférieurs à la normale sont observés à Saint-Benoît (-75% et -69% sur le secteur de Bourbier), aux Citronniers dans les hauts de Saint-André (-46%) et à la Plaine des Palmistes (-90%). Dans le Sud, l’état des aquifères de la plaine des Cocos à Saint-Louis et de Pierrefonds est défavorable avec des déficits s’échelonnant entre -42% et -76%. L’Ouest présente une situation plus contrastée avec des excédents à La Saline (+40%), à Saint-Paul ville (+36%) et des déficits pour les aquifères du Port (-10% en moyenne) et l’aquifère de la Ravine Saint-Gilles (-91%).

Dans ce contexte, les précipitations associées à la tempête tropicale modérée "Carlos" permettent une hausse généralisée du débit des cours d’eau au début du mois de février. Des pics de crue sont enregistrés le 07 février 2017 ; ils restent toutefois dans la moyenne basse des valeurs connues. L’effet bénéfique sera optimal sur les aquifères sous 2 à 3 mois du fait du fonctionnement des masses d’eau souterraine, même si le phénomène ne semble pas suffisant pour combler les déficits accumulés depuis l’année 2011.

mots clés de l'article : précipitations , tempête , eau , déficit , sécheresse , carlos , office de l’eau Réunion , Actus Reunion

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous