BNPParibas, la grève se poursuit

Vendredi 13 avriol 2018 -Grève à la BNPI (Photo rb/www.ipreunion.com)

Les salariés des agences locales de la BNPParibas n’ont pas dit leur dernier mot. En grève depuis le vendredi 6 avril 2018, les salariés et les syndicats n’ont pas encore obtenu l’accord de la direction de la banque concernant les primes d’intéressements des employés réunionnais. Pour rappel, les salariés des agences de la BNPParibas de La Réunion réclament des primes d’intéressement au moins équivalente à celles de leurs collègues antillais et métropolitains qui eux perçoivent des primes jusqu’à trois fois supérieures à celles des réunionnais. Les tentatives de médiation entre les syndicats et la direction ont, pour l’heure, échoués.

Depuis 8 jours, la grève continue dans les agences de la BNPParibas. Paul Junot délégué syndical de la CFTC BNPParis explique "Les syndicats ont proposé une enveloppe de 400 000 euros. La direction était sur le point de signer l’accord mais au dernier moment elle a fait volte-face et a proposé 370 000 euros".

Les employés des agences bancaires réclament l’égalité de traitement avec leurs collègues métropolitains et antillais. Sur cette base, les syndicats ont fait une proposition et ont demandé un accord pour un enveloppe de 400 000 à la direction.

L’accord entre la direction et les syndicats n’ayant pas été conclu, la grève se poursuit. Paul Junot précise "Nous avons écrit à la maison mère de la banque en métropole". En attendant, le mouvement est amené à se poursuivre, il précise "le personnel va passer en assemblée générale pour décider de la suite. On maintient la grève. La motivation et la détermination restent".

www.ipreunion.com

 

mots clés de l'article : prime d’intéressement , grève , Actus Reunion , BNPParibas

à voir également en vidéo

suivez-nous