840 000 euros pour prélever des requins tigres et bouledogues

Mardi 30 septembre 2014 - Lancement du programme Cap Requins au large des Roches Noires (photo Guilhem George)

Le nouveau programme de pêche de pêche aux squales a été validé le vendredi 16 mars 2018 par l’Etat, la Région Réunion, la mairie de Saint-Paul, la mairie de Trois Bassins, la mairie de Saint-Leu, la mairie de L’Etang-Salé, la mairie de Saint-Pierre. Une enveloppe annuelle prévisionnelle de 840 000 euros sera consacrée à ces prélèvement de requins bouledogue (carcharinus leucas) et tigre (galeocerdo cuvier) mis en place dans le cadre "de la stratégie réunionnaise de réduction du risque requin, pour la sécurité des usagers de la mer et l’élargissement de l’accès à l’océan par les Réunionnais" indique le centre de ressources et d’appui sur le risque requin (Cra). C’est cette structure qui pilotera les opérations du programme de prélèvement entre 2018-2021. Les premiers engins de pêche seront déployés fin mars 2018 (Photo d’illustration)

Pour rappel, un marché public a été publié fin octobre 2017 concernant un accord cadre de six lots : pêche préventive rapprochée, pêche préventive élargie, logistique et valorisation des prélèvements, observateurs, fourniture de bouées GPS et fourniture appâts.

Les prestataires intéressés devaient faire acte de candidature et proposer leurs offres pour la fin novembre 2017. "Plusieurs commissions d’appel d’offres ont eu lieu de décembre 2017 à mars 2018 pour in fine évaluer précisément les propositions selon des critères de valeurs techniques et économiques. Un des lots a par ailleurs fait l’objet d’une nouvelle procédure de janvier à mars 2018" énupère le Cra.

"Le programme réunionnais de pêche de prévention est essentiel pour réduire le risque requin. Il s’inscrit en complémentarité des autres mesures opérationnelles : la surveillance et l’alerte du dispositif Vigies requins renforcées, les filets d’exclusion pour la baignade et/ou les activités nautiques ainsi que les dispositifs innovants en cours de validation pour sécuriser à l’avenir de nouvelles zones" estime leCra dans un communiqué.

Deux techniques seront mises en œuvre pour cibler les seuls requins dangereux évoluant aux abords des zones d’activités nautiques et de baignade. A savoir la palangre verticale munie d’un dispositif d’alerte de capture (Pavac), en bande côtière sur des fonds de 30 mètres de profondeur maximum (pêche préventive rapprochée), munie d’un hameçon et la palangre horizontale de fond (PHF), plus au large et sur des fonds jusqu’à 70 mètres de profondeur (pêche préventive élargie), équipée de 25 à 50 hameçons.

"Le déploiement se fera dans les zones autorisées à la pêche professionnelle, pour moitié en dehors mais également au sein de la Réserve Naturelle Marine de La Réunion" note le Cra.

Les principes de ce programme rénové de pêche de prévention ciblée comprend notamment un encadrement par des protocoles "rigoureux" de pêche pilotés par un coordinateur scientifique au sein du CRA, "afin d’évaluer régulièrement l’efficacité du programme sur la base d’indicateurs concernant notamment la densité de population de ces requins près des côtes". L’amélioration du ciblage et de la survie des prises accessoires "par une meilleure adaptation aux sites et aux horaires de déploiement, par une évolution des pratiques et une intervention en moins de deux heures sur site" est également prévue.

Une analyse des techniques mobilisées et des conditions environnementales, un contrôle des prestataires, une intégration du dispositif post-attaque mis en œuvre par le Cra et la pêche de requins bouledogue juvéniles, notamment au droit des embouchures de l’Etang de Saint-Paul et de l’Etang du Gol, complètent les mesures. "Une information régulière sera diffusée aux Réunionnais" termine le Cra.

www.ipreunion.com
 

mots clés de l'article : mer , risques , pêche , océan , prélèvement , squales , requins , actualité de la réunion , Actus Reunion

à voir également en vidéo

dossier associé

suivez-nous