2016 - Deux personnes fichées S perquisitionnées dans l’Est

photo imaz press reunion

Nuit de mardi 2 à mercredi 3 août août 2016 - Deux perquisitions sont menées chez deux hommes fichés S à Saint-Suzanne et àSaint-André.

 

Les forces de l’ordre soupçonnaient l’un des fichés S d’avoir publié sur les réseaux sociaux des messages faisant l’apologie d’actes terroristes.

L’opération qui "était prévue depuis plusieurs jours", nécessite l’intervention du GIPN (Groupe d’intervention de la Police nationale) et du GIGN (Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale). Du matériel informatique est saisi, les deux personnes concernées par les perquistions sont laissées libres.

A noter qu’il s’agissat de perquisitions administratives permises par l’état d’urgence. Elles diffèrent des perquisitions judiciaires, qui requièrent l’autorisation d’un juge et doivent débuter entre 6 heures et 21 heures. La situation d’état d’urgence autorise en effet le ministre de l’Intérieur et les préfets à ordonner des perquisitions à domicile, sans le contrôle d’un magistrat et sans limitation horaire.

mots clés de l'article : terrorisme , perquisitions , Etat d’urgence , Actus Reunion , Fichés S , ça s’est passé un

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous