2016 a été une année exceptionnellement chaude et sèche

Sécheresse photo archive imaz press

Le bulletin climatologique de l’année 2016 à La Réunion a été publié en fin de semaine dernière par Météo France Océan Indien. Bilan : 2016 a été particulièrement chaude et sèche. Des températures extrêmement élevées qui font suite au phénomène El Niño. L’année dernière se classe ainsi au 13ème rang des plus sèches sur l’île depuis 56 ans. La sécheresse est particulièrement ressentie sur les hauts du nord-est.

Chaude et sèche : ce sont les deux adjectifs qui pourraient résumer au mieux la situation climatologique à La Réunion en 2016. Principalement suite à l’influence du phénomène El Niño, comme le précise Hubert Quetelard, adjoint à la division climatologie d’études sur l’île. "Depuis 2001, c’est l’année la plus sèche avec 2014. 2016 arrive au 13ème rang des plus sèches depuis 56 ans de mesure" commente le spécialiste.


Le bilan pluviométrique affiche ainsi huit mois déficitaires : soit un déficit global moyen de 18 %. Les déficits les plus marqués concernent les postes du Nord-Est et des Hauts de l’île. À noter que sur les sept seuls postes de mesure excédentaires, quatre se trouvent dans le Sud Sauvage, au niveau du Baril, de La Crête, Saint-Joseph et Piton-Bloc. Sainte-Rose reste le secteur le plus arrosé de l’île, avec 9 mètres 46 relevés en l’espace d’un an. L’absence de système dépressionnaire de janvier à mars, période habituellement au cœur de la saison des pluies, a particulièrement influé ce bilan déficitaire. Ce déficit pluvieux s’est ensuite accentué sur la période entre avril et juin. Le mois de septembre a été très largement déficitaire (-55 %), venant confirmer cette tendance à la sécheresse sur le reste de l’année.

- Des températures "extrêmement élevées" -

Si cette année 2017 se dessine déjà comme plutôt sèche, Hubert Quetelard nuance cette observation. "On peut avoir des successions d’années sèches sans que cela ne soit une tendance vers l’assèchement !" souligne t-il.
Côté températures, l’été austral de décembre 2015 à mars 2016 a été exceptionnellement rude, avec des températures "extrêmement élevées", suite au phénomène El Niño. Les courants qui se sont inversés le long des côtes d’Amérique du Sud ont entraîné des bouleversements planétaires et l’Océan Indien n’a pas été épargné. 2016 a ainsi été une année chaude, avec un écart de plus de 0,27 degrés par rapport à la normale.


Concernant la suite de l’année 2017, Hubert Quetelard reste prudent : "Pour les mois à venir, on ne peut pas encore dire si ce sera moins ou davantage pluvieux". Si au moins une chose est sûre, ce sont les températures. Elles devraient encore être au dessus des normales saisonnières. 2017, comme 2016, devrait donc continuer à faire grimper le mercure.

mp/

mots cls de l'article : météo France , pluies , CLIMAT , Réunion , températures , La Réunion , 2016 , Actu , Résumé , chaude , Actus Reunion , sèche

voir galement en vido

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous