2007 - La fin du chikungunya arrive

photo d’archive imaz press réunion

Les ministères de la santé et de l’outre-mer déclarent conjointement "l’entrée en phase inter-épidémique de chikungunya à La Réunion et à Mayotte" le 19 avril 2007 après que la maladie du moustique ait touché plusieurs centaines de milliers de Réunionnais et tué 225 personnes en deux années.

Le 19 avril 2007, deux après le début de l’épidémie de chikungunya s’étant abbatue sur La Réunion, les ministères de la santé et de l’outre-mer proclament "l’entrée en phase inter-épidémique de chikungunya à la Réunion et à Mayotte". L’institut de veille sanitaire en place à l’époque avait estimé qu’une reprise épidémique n’était plus à craindre.

En tout, ce sont 225 personnes qui auront perdu dans la vie à cause de la maladie transmise par le moustique tigre dans le département. 260 000 personnes ont été touchées par le virus, qui cause de fortes fièvres accompagnées d’importantes douleurs articulaires.

En février 2005, les débuts de la présence de la maladie ne font pourtant pas s’alerter les autorités. Il faudra attendre un an et une épidémie à l’étendue sans précédent pour que la démoustication s’intensifie, réalisée par l’armée locale et renforcée par des centaines de militaires venues de métropole.

Officiellement, l’épidémie de "chik" prendra fin à la mi-2006. Elle a été la plus meurtrière des quarante dernières années.

www.ipreunion.com

 

mots clés de l'article : épidémie , La Réunion , Chikungunya , maladie , virus , moustique tigre , Actus Reunion

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous