1920 - Naissance du parti communiste français

Le 29 décembre 1920, pendant le dix-huitième congrès de la section française de l’Internationale ouvrière (SFIO), à Tours, 70 % des délégués votent l’adhésion à la Troisième Internationale - ou Internationale communiste - fondée l’année précédente par les dirigeants bolcheviques de la Révolution russe. Cette décision se traduit par une scission entre militants, qui aboutira à la naissance de deux courants de gauche : les communistes et les socialistes.

La Section française de l’Internationale communiste (SFIC) prend rapidement le nom de parti communiste, puis de parti communiste français. Les militants qui refusent l’adhésion à l’Internationale communiste maintiennent leur attachement à la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO) qui représente le courant socialiste français jusqu’à la création du Parti socialiste en 1969.

L’antenne locale du Parti communiste, le PCR, a été fondé par Paul Vergès les 17 et 18 mai 1959 alors que le Parti communiste français (PCF) incitait ses sections ultramarines à devenir complètement indépendantes de lui.

Après avoir dominé la scène politique après-guerre, le PCF revendique, en 2016, 56 595 adhérents à jour de cotisation.

mots clés de l'article : parti communiste , Actus Reunion , Ca s’est passé , Congrès de Tours

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous