Le président du syndicat mixte apporte son soutien au projet de desserte par Int’Air Iles

Patrick Malet, maire de Saint-Louis. (photo DR)

Dans un communiqué adressé à la presse ce jeudi 12 janvier, Patrick Malet, Président du Syndicat Mixte de Pierrefonds, propriétaire et gestionnaire de la plateforme aéroportuaire du Sud, "s’étonne de l’autorisation délivrée par la DGAC à la compagnie comorienne Int’Air lies pour desservir la Réunion à compter du 23 Janvier 2017 à partir de l’aéroport de Roland Garros et non pas l’aéroport de Pierrefonds contrairement à la demande exprimée par les dirigeants d’Int’Air Iles".

"La raison invoquée par la DGAC serait une insuffisance de moyens de la Police aux Frontières compte tenu de la capacité de l’aéronef mis en oeuvre, à savoir un Air-bus A320 de 150 sièges à raison d’une voire deux fréquence par semaine". Dans son message, Patrick Malet "conteste cet argument puisque depuis le 19 Décembre 2016 la compagnie Air Austral opère sur Pierrefonds au moyen d’un B737-800 de 162 sièges à destination de I’lle Maurice à raison de 2 vols / semaine à chaque période de vacances scolaires".

Pour le président, "le projet de desserte Moroni-Pierrefonds à raison d’une à deux fréquences par semaine, s’inscrit pleinement dans la vocation régionale de Pierrefonds réaffimée à maintes reporses par la même DGAC". Le PDG de la compagnie Int’Air Iles ayant réaffirmé le 11 janvier 2017 sa volonté de démarrer à très court terme son programme de vols vers Pierrefonds, Patrick Malet "demande aux autorités d’accompagner le développement de l’aéroport de Pierrefonds en permettant le démarrage des opérations, conformément à la demande exprimée par Int’Air Iles", écrit encore le président dans le communiqué. Patrick Malet se demande même s’il y a "deux poids deux mesures dans les autorisations délivrées sur Pierrefonds".

Un bras de fer entamé fin décembre

Pour rappel, un bras de fer est engagé depuis fin décembre entre les Comores et la France au sujet de cette desserte Mayotte/Réunion. Le 27 décembre dernier, les Comores avaient décidé de suspendre les programmes de vol d’Air Austral et de Ewa Air sur leur territoire en réponse au refus par la France d’accorder à Int’Air Îles le droit d’exploiter son A320 sur l’axe Mayotte-Moroni-Pierrefonds", précisait le Journal de Mayotte.

Après ces rebondissements, ce lundi 9 janvier, Abdallah Saïd Sarouma, vice-président des Comores en charge du Transport avait annoncé que la compagnie Int’Air Iles était finalement autorisée à desservir La Réunion à partir du 23 janvier prochain, mais pas à Pierrefonds, au prétexte que l’aéroport ne disposait pas des moyens nécessaires.

ch/

mots clés de l'article : Pierrefonds , aéroport , Comores , Actus Reunion , Int’Air Iles

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous