La liaison en catamaran Réunion/Maurice prend l’eau

source facebook.com/Cruise-Line-Ocean-Indien-

Annoncée en grande pompe en février 2017, la liaison en catamaran entre La Réunion et Maurice n’en finit plus de prendre l’eau. Alors que les premiers voyages étaient prévus en septembre, puis en octobre, la société Cruise Line Océan Indien est quasiment joignable. Le dernier message sur sa page Facebook date de juin et incite à la "patience" et à la "compréhension". Sauf que le mois de novembre est désormais déjà entamé et que les promoteurs du projet ne sont pas loin d’être comparés par les touristes intéressés à des "chargèr de lo".

Le projet vendait du rêve. Littéralement. Une liaison en catamaran entre La Réunion et Maurice, à 119 euros : on se voyait déjà voguer sur l’eau à prix low-cost. Bien loin des voyages en avion aux tarifs exorbitants monopolisant le marché depuis de (trop) longues années. Sauf que voilà, la société réunionnaise Cruise Line Océan Indien qui avait annoncé le lancement de ce service, est bien silencieuse.

Les premières navigations étaient initialement prévues pour le mois de septembre. Elles ont ensuite été reportées en octobre. Nous sommes à présent en novembre et le concept semble avoir déjà pris l’eau… sans passagers à bord. Contacté, un des dirigeants de la société a indiqué qu’en raison d’examens médicaux, il n’était pas dans la capacité de répondre à nos questions avant la semaine prochaine.

Sur la page Facebook de la société, le dernier statut date du mois de juin. Lancée en février – date de l’annonce de l’activité – elle avait repris plusieurs articles traitant du sujet. "Nous vous invitons à suivre régulièrement notre page : les informations liée à notre activité y seront publiées prochainement (début d’activité/résas/et autres informations)" affirme la société à travers une publication en mai. S’enchaînent alors les messages d’internautes intéressés, s’interrogeant à propos de la vente des billets.



Les mois passent et les commentaires deviennent plus pressants. "Vous prenez du temps à répondre aux questions, tout le monde attend une réponse svp", "Vaut-il mieux prendre des billets d’avion… alors répondez svp pour que l’on soit fixé !", "Tant pis, je vais prendre le billets d’avion sinon je vais rater l’hôtel", soit un bref échantillon des réactions déçues fleurissant sur la page Facebook de la société.

- Plus prudent de réserver un vol -

De plus, en dehors de cette existence sur le réseau social, la société ne communique pas par d’autres biais. Aucun numéro de téléphone n’est disponible. Une simple adresse mail est donnée et aucune information n’est délivrée sur le processus de la vente des billets.

Chez les différentes agences de voyage de l’île, le projet a des allures fantomatiques. Plusieurs d’entre elles, contactées par Imaz Press, ne disposent d’aucun renseignement à ce sujet. Certaines conseillent par ailleurs de jouer la sécurité. Les vols à destination de l’île sœur se remplissent rapidement. Et au vu du mutisme de Cruise Line, il est d’autant plus prudent de ne pas s’appuyer sur l’espoir d’un voyage en catamaran à moindre prix.

Car le dernier message datant du mois de juin a beau inciter à la patience et à la compréhension.



Sur le statut, la société invoque des "délais d’usages des institutions" et indique être dans l’incapacité de "communiquer officiellement" un calendrier concernant l’ouverture des réservations via les agences et un site internet. En glissant entre parenthèses "pour le moment" et en tablant sur le mois d’août, voire septembre. Depuis les promoteurs du projet ne répondent plus à aucun message et ne sont pas loin d’être comparés à des "chargèr de lo" sur les réseaux sociaux



Bon, on verra peut-être un catamaran prendre le large pour les vacances de Noël, ou à Pâques ou à la Trinité... d’une année prochaine.

mp/

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous