Condamné pour diffamation, Salim Nahouda paiera son amende grâce au soutien populaire

Photo France Mayotte Matin

Après avoir été attaqué en diffamation par Daniel Zaïdani, Ida Nel et Mayotte Channel Gateway, le syndicaliste Salim Nahouda avait été condamné à verser une amende s’élevant à plus de 27.500 euros à ses opposants, rapportait France Mayotte Matin, dans son édition de ce lundi 9 janvier 2017. Une collecte populaire a permis de rassembler l’argent nécessaire afin de payer l’amende du secrétaire départemental de la CGT Mayotte, rapporte France Mayotte Matin.

Peu après la décision de justice, un comité de soutien s’était rapidement formé, regroupant notamment des artistes, et une collecte avait été lancée pour permettre de payer l’amende du secrétaire départemental de la CGT Mayotte. Cité par France Mayotte Matin, Ismaël Kordjee affirmait à l’heure de l’ouverture de la collecte : "Nous ne sommes pas là pour contester la décision de justice, seulement pour sensibiliser la population car ce qu’il s’est passé est très grave. Salim Nahouda a été condamné à une lourde amende pour qu’il soit affaibli et à terme, stoppe ses activités syndicales". 

A peine un mois après le lancement de cette campagne de collecte, vendredi 6 janvier, l’heure était au compte à la CGT Mayotte : 11.000 euros ont été récoltés en liquide et 16.000 euros ont été crédités sur le compte du comité. La CGT nationale a également apporté sa contribution.

Salim Nahouda a tenu "à remercier la population mahoraise", et a estimé que "ce n’est pas moi Salim Nahouda en tant qu’individu qui a été condamné mais Salim Nahouda en tant qu’élément perturbateur et syndicaliste qui ne fermera pas sa bouche". Le syndicaliste a d’ailleurs fait part de sa volonté de se pourvoir en cassation.

Citée par France Mayotte Matin, la présidente des femmes leaders Sandati Abdou a rappelé que "tout cet argent appartient aux mahorais et pas un seul centime ne sera reversé sur le compte de Salim Nahouda ou pour la CGT-MA. Etant donné que nous avons récolté plus d’argent que nécessaire, tout notre surplus servira à l’organisation d’un maoulida Chéngué pour les Mahorais ".

CH/

mots clés de l'article : Mayotte , syndicat , collecte , CGT , france mayotte matin , Actus Reunion

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous