2015 - Jeux des Îles : la délégation comorienne quitte le stade et évoque un "incident diplomatique"

Photo Imaz Press

1er août 2015 - La cérémonie d’ouverture des 9ème Jeux des îles bat son plein. Forte de 150 sportifs, la délégation comorienne quitte pourtant le stade Paul-Julius Bénard de Saint-Paul. L’Etat comorien proteste ainsi contre le défilé de la délégation de Mayotte derrière le drapeau français lors du défilé

 

Dans un communiqué publié dans la soirée de samedi, le gouvernement comorien disait avoir appris avec gravité la violation de la charte et du règlement intérieur de l’organisation des Jeux qui regroupent les États Comores, France (La Réunion et Mayotte – ndlr), Madagascar, Maldives, Maurice et Seychelles". En conséquence, ajoutait le communiqué, les Comores se retirent des Jeux de l’océan Indien"

La décision de l’État comorien a pris effet immédiatement. Aucun athlète comorien ne s’est présenté sur les différents sites sportifs où ont eu lieu les compétitions.

Pour le gouvernement comorien cette "violation de la charte" était constituée par le fait que les sportifs mahorais ont défilé derrière le drapeau français en chantant la marseillaise. 

Le port des couleurs tricolores par les sportifs mahorais est une première depuis la création des Jeux des îles en 1979. Les Comores, qui refusent de reconnaître à Mayotte le statut de terre française, s’opposent à ce que les athlètes mahorais portent les couleurs tricolores. La république comorienne a même réussi à faire acter ce point dans la charte des Jeux, sans grande opposition de la France. Jusqu’à présent les Mahorais avaient, de fait, un statut d’apatride.

L’incident trouve son origine dans un problème diplomatique opposant la France et les Comores depuis 41 ans. En 1974, lors d’un référendum sur l’indépendance de l’archipel comorien, Mayotte avait été la seule de 4 îles a voté pour son maintien dans l’ensemble français.

Depuis, les Comores, soutenus par plusieurs résolutions de l’ONU demandent le retour de l’île aux parfums (surnom de Mayotte) au sein de la république comorienne.

Reclus dans le village des Jeux à Saint-Denis, les sportifs comoriens devaient quitter La Réunion les jours suivants. Quelques dizaines d’entre-eux ne reprendront jamais l’avion pour leur pays, "disparaissant" tout simplement "quelque part" à La Réunion.

mots clés de l'article : Mayotte , incident , Comores , La Réunion , Jeux des îles , Actus Reunion

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous