Syrie : 46 morts dans les raids contre l’ex-branche d’Al-Qaïda

© AFP - Muhammad HAJ KADOUR

Les raids aériens menés mardi contre des positions de l’ex-branche d’Al-Qaïda à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, ont fait 46 morts, dont 24 civils, selon un nouveau bilan de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’ONG avait fait état mardi soir de 37 morts, dont 11 femmes et 10 enfants, et précisé que ce bilan risquait de s’alourdir en raison de la gravité des blessures d’autres personnes.

Les frappes ont également tué des combattants de Fateh al-Cham (ex branche d’Al-Qaïda) et d’autres jihadistes, selon l’OSDH, qui s’appuie sur un vaste réseau de sources et de militants en Syrie.

Ces raids, qui ont visé des positions de Fateh al-Cham à Idleb et ses environs, ont été menés par des avions de la coalition internationale antijihadistes conduite par les Etats-Unis ou de la Russie, allié du régime de Bachar al-Assad, selon l’OSDH. L’armée russe a cependant démenti toute implication.

La province d’Idleb est en grande majorité aux mains de Fateh al-Cham, allié à des groupes rebelles syriens.

Washington a fait état mardi d’une frappe le 4 février près d’Idleb contre "Abou Hani al-Masri, un terroriste d’Al-Qaïda", sans dire s’il avait été tué.

Le conflit en Syrie, déclenché par la répression sanglante de manifestations prodémocratie, s’est complexifié avec l’implication des jihadistes et l’intervention des puissances régionales et internationales sur un territoire morcelé. Elle a fait plus de 310.000 morts et déplacé plus de la moitié de la population.

mots clés de l'article : conflit , Syrie

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous