Indonésie : une manifestation de papous réprimée au canon à eau

© AFP - BAY ISMOYO

Une manifestation pacifique de papous réclamant l’indépendance de la Papouasie, province de l’est de l’Indonésie, a été réprimée jeudi à Jakarta par la police qui a fait usage de canons à eau, selon une journaliste de l’AFP sur place.

Environ 150 manifestants se sont rassemblés au centre-ville pour célébrer l’anniversaire de la déclaration d’indépendance de la Papouasie en 1961, deux ans avant que l’Indonésie ne prenne le contrôle de cette région riche en minerais, auparavant colonie néerlandaise.

Depuis, le Mouvement de la Papouasie libre (OPM) mène une rébellion armée dans la province et accuse les autorités d’entorses graves aux droits de l’Homme contre les civils papous, et de corruption massive liée aux importantes ressources naturelles.

"Papouasie libre !", ont scandé les manifestants, pour l’essentiel de l’OPM et de l’Alliance des étudiants papous, face à des centaines de policiers anti-émeute.

"Ca suffit. Des gens de notre peuple sont tués et détenus, ça suffit", a lancé un manifestant, Cheko.

La police a fait usage de canons à eau pour disperser les manifestants. Ils ont été interpellés et évacués du lieu de la manifestation dans des fourgons de police, avant d’être relâchés presque tous peu après. Quatre d’entre eux ont été interrogés pour avoir exhibé le drapeau de l’Etoile du matin, symbole de l’indépendance, interdit en Indonésie.

De nombreux Papous, peuple ancestral de Papouasie occidentale, réclament l’indépendance comme la Papouasie Nouvelle-Guinée, autre moitié de cette grande île qui l’a obtenue en 1975 après avoir été une colonie australienne.

mots clés de l'article : manifestation , politique , police , droits , Indonésie

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous