Etats-Unis : l’ex-médecin de la gymnastique olympique plaide coupable de Pédopornographie

© AFP/Archives - JEFF KOWALSKY

Un ancien médecin de l’équipe de gymnastique olympique américaine, accusé d’avoir agressé sexuellement plus de 100 gymnastes, a plaidé coupable mardi de trois chefs d’inculpation de pédopornographie, s’évitant des condamnations plus graves, a annoncé mardi un tribunal fédéral des Etats-Unis.

Le Dr Lawrence Nassar, aussi appelé Larry, est l’un des personnages centraux du gigantesque scandale d’abus sexuels sur plus de deux décennies dans lequel la Fédération américaine de gymnastique est engluée depuis des révélations fin 2016.

C’est le premier règlement en justice pour ce docteur de 53 ans dans le cadre de cette affaire qui a ému l’Amérique, notamment en raison du jeune âge des victimes, parfois encore des fillettes à l’époque des faits.

Le médecin de l’USA Gymnastics entre 1996 et 2015 risque jusqu’à 20 ans d’emprisonnement pour chacun de ces chefs d’inculpation, a précisé le tribunal du Michigan où il a été entendu.

En revanche, en échange de cette procédure de plaider-coupable, le juge a abandonné trois chefs d’accusation pour agressions sexuelles sur quatre gymnastes, dont l’une avait 11 ans au moment des faits.

Selon le procureur général Andrew Birge, qui a mené l’accusation, les quatre femmes ont été favorables à l’accord.

"Avec les aveux de culpabilité du Dr Nassar sur des accusations fédérales aujourd’hui, les victimes et le public peuvent être assurées que le moment de rendre des comptes fait partie de l’avenir" du médecin, a affirmé Andrew Birge. "Ceux qui exploitent les enfants seront mis au jour et devront rendre des comptes", a-t-il ajouté.

Lawrence Nassar, médecin de l’équipe de gymnastique américaine sur quatre jeux Olympiques, se trouvait pour la première fois sur le banc des accusés pour agressions sexuelles. Selon le tribunal, il pourrait toutefois être de nouveau présenté à un juge pour des accusations d’abus sexuels.

Il fait également l’objet d’autres accusations d’agressions sexuelles dans le Michigan et en Californie, avec au total plus de 100 femmes l’accusant d’avoir abusé d’elles.

Lors d’une semaine d’audition en juin, des témoins ont notamment affirmé que le Dr Nassar avait profité de sa position pour faire passer des pénétrations avec ses doigts pour des actes médicaux.

Le scandale avait éclaté en décembre 2016 lorsque l’Indianapolis Star avait révélé que 368 enfants et adolescentes de clubs affiliés à la Fédération de gymnastique avaient été victimes d’agressions sexuelles.

Le journal a depuis eu accès à des documents internes montrant que des entraîneurs, reconnus coupables, avaient continué à entraîner après leur condamnation.

mots clés de l'article : sports , crime , US , assault , Gymnastics

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous