Programme de Benoît Hamon : les principales mesures

© AFP - Lionel CHAMOISEAU

Principales mesures du programme pour l’élection présidentielle du candidat socialiste Benoît Hamon, dévoilées jeudi lors d’un point-presse à Paris :

ECONOMIE/TRAVAIL

- Création d’un revenu universel d’existence pour ceux dont les revenus sont inférieurs à 2.250 euros net, dans une première étape.

- Lancement d’un plan de 100 milliards d’euros sur cinq ans pour la rénovation urbaine et thermique

- Porter l’effort de recherche et développement à 3% du PIB

- Priorité au Made in France : réserver 50% des marchés publics aux PME/PMI/TPE ; les entreprises qui délocaliseront devront rembourser les aides publiques

- Accompagner la création de 500.000 emplois dans l’économie sociale et solidaire

- Augmentation du Smic et des minimas sociaux

- Abrogation de la loi Travail et remplacement par une nouvelle loi qui renforcera notamment le compte pénibilité

- Réforme du RSI

- Création d’un "statut de l’actif" pour ceux ne bénéficiant pas de la protection du code du travail ou du régime général de la Sécurité sociale

FISCALITE

- création d’une contribution sur les robots destinée à alimenter un Fonds de transition travail.

- modulation de l’impôt sur les sociétés selon le réinvestisssement des bénéfices

- Taxe sur les bénéfices détournés des multinationales pour mettre fin à l’optimisation fiscale

- contribution sur les super-profits des banques à hauteur de 5 milliards d’euros

- La taxe foncière tiendra compte des emprunts pour les primo-accédants

ECOLOGIE

- Porter à 50% la part des énergies renouvelables d’ici 2025, objectif 100% en 2050

- Interdiction des perturbateurs endocriniens

- Au moins 50% de repas bio ou issus de circuits courts servis dans la restauration collective

- sortie du diesel à l’horizon 2025

- constitutionnalisation des biens communs (eau, air...)

DEMOCRATIE

- conférence pour une VIe République à l’été 2017

- mise en place du 49-3 citoyen (1% du corps électoral pourra inscrire à l’ordre du jour du Parlement une proposition de loi, ou soumettre une loi à référendum)

- reconnaissance du vote blanc

- droit de vote des étrangers extra-communautaires aux élections locales

- nouvelle loi anti-concentration dans les médias

EDUCATION

- recrutement de 40.000 enseignants en cinq ans

- seuil maximum de 25 élèves par classe du CP au CE2, 20 élèves en zone d’éducation prioritaire et Outre-mer

- refonte de la carte scolaire pour améliorer la mixité sociale

- mise en place d’un service public du soutien scolaire

- instruction obligatoire dès l’âge de trois ans

- investissement d’un milliard d’euros supplémentaires par an dans l’enseignement supérieur et la recherche, création de 7.500 emplois dans les universités et laboratoires de recherche

SANTE

- reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle

- création de 1.500 maisons de santé pour lutter contre les déserts médicaux

- suppression des franchises médicales

- légalisation de l’usage du cannabis pour les majeurs

- plan d’amélioration des conditions de travail à l’hôpital

SECURITE/JUSTICE

- création de 5.000 postes supplémentaires dans la police et la gendarmerie

- expérimentation du récépissé de contrôle d’identité

- prime pour les forces de sécurité travaillant en zone de sécurité prioritaire

- suppression de la Cour de justice de la République

- augmentation des moyens de la justice et de ceux des services pénitentiaires d’insertion et de probation

DEFENSE

- le budget défense porté à 2% du PIB

- demande qu’une partie du budget de la défense soit exclu du calcul du déficit

LOGEMENT

- mobilisation des réserves foncières des collectivités

- construction de 150.000 logements sociaux par an

- renforcement de l’encadrement des loyers dans les métropoles, création d’une garantie universelle des loyers

- plan "zéro bidonville", avec la création de 15.000 places d’hébergement

- Plan national de renouvellement urbain doté de 10 milliards d’euros

EUROPE

- Proposition d’un traité de démocratisation de la gouvernance dans la zone euro

- proposition d’un plan d’investissement de 1.000 milliards d’euros fléché sur la transition écologique et économique

- Demande d’une révision de la directive travailleurs détachés

- proposition d’un traité de l’énergie

- amélioration de la coopération en matière de défense

SOCIETE

- création d’un corps de contrôle anti-discriminations

- ouverture de la procréation médicalement assistée aux femmes seules et aux couples de femmes

- création d’un droit à mourir dans la dignité

- création de 4.500 places d’hébergement spécialisé pour les violences faites aux femmes

- augmentation de 10% de l’allocation aux adultes handicapés

- augmentation de 10% du minimum vieillesse

- instauration d’un service public de la petite enfance avec 250.000 places d’accueil à horaires adaptés

- droit aux allocations familiales dès le premier enfant

MAIS AUSSI

- reconnaissance de l’Etat palestinien

- instauration du visa humanitaire pour l’accueil des réfugiés

- instauration d’une garantie de service public, avec un panier de services à moins de 30 minutes de chaque bassin de vie

- création d’un fonds pour l’égalité réelle outre-mer de 2,5 milliards d’euros sur cinq ans

- l’effort public en matière de culture porté à 1% du PIB

- soutien à la candidature de Paris aux JO-2024

mots clés de l'article : élections , partis , politique , PS , présidentielle , France2017

à voir également en vidéo

dossier associé

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous