Orages : dégâts divers dans le nord du vignoble du Beaujolais

© AFP/Archives - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Un violent épisode de grêle qui a traversé lundi après-midi le nord du vignoble du Beaujolais, déjà frappé en 2016, a provoqué des dégâts, principalement à Fleurie, Chénas et Moulin-à-vent, a annoncé mardi l’interprofession.

"De Beaujeu jusqu’à Moulin-à-Vent, le couloir est à peu près identique à celui de 2016" mais "avec des degrés divers, selon les zones", souligne Inter Beaujolais, qui fera un bilan plus précis "dans les prochains jours".

Les grêlons n’étaient pas gros, en raison de la mise en route des diffuseurs de grêle, mais "associés à de mini-tornades de vent, ils ont provoqué un véritable +sablage" de certaines vignes". Les secteurs du nord de Lantignié sont également touchés, de même que Régnié "dans une moindre mesure", Morgon - "principalement Les Charmes et Corcelette" - et Chiroubles - "Grille Midi surtout".

Depuis mai, le vignoble du Beaujolais s’est équipé d’une quarantaine de diffuseurs anti-grêle. Composé d’une bouteille d’air comprimé, d’un réservoir et d’une chambre de combustion surmontée d’un cylindre, chaque relais permet de vaporiser des milliards de molécules d’une solution d’iodure d’argent, qui iront se loger au cœur de l’orage pour diminuer la taille des grêlons.

En 2016, deux épisodes de grêle, fin mai et fin juin, avaient endommagé près de 3.000 hectares de vignes, principalement à Fleurie et dans le cru de Chiroubles.

mots clés de l'article : Météo , agriculture , Intempéries , VITICULTURE , assurances , Vin

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous