Biscarosse : 20 parents d’élèves condamnés en appel pour dénonciation calomnieuse d’enseignants

© AFP/Archives - DAMIEN MEYER

La Cour d’appel de Pau (Pyrénées-Atlantiques) a confirmé la condamnation pour "dénonciation calomnieuse" à l’encontre d’enseignants de 20 parents d’élèves du collège départemental de Biscarosse (Landes), jugés le 19 avril en première instance à Mont-de-Marsan (Landes), a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Pau.

Sur les 36 parents initialement renvoyés devant le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan, 31 parents d’élèves avaient été condamnés en première instance, le 19 avril, à des amendes de 1.000 euros avec sursis. Mais 21 avaient fait appel de cette condamnation.

La Cour d’appel de Pau a finalement confirmé mercredi le jugement du tribunal montois et a prononcé la même peine à l’encontre de 20 parents, une amende de 1.000 euros avec sursis.

"Comme lors de la décision du tribunal de Mont-de-Marsan", sur les 21 parents, "un seul d’entre eux a été relaxé, la Cour d’appel ayant constaté qu’il n’avait pas parcicipé à cette affaire de calomnie", a précisé le parquet à l’AFP.

L’affaire avait démarré en 2013 par un courrier de plainte à l’Éducation nationale, mais aussi des plaintes en gendarmerie, émanant d’un collectif de parents, qui visaient en particulier un professeur d’EPS de 59 ans pour des violences et vexations qu’auraient subies leurs enfants, mais également quelques autres enseignants et encadrants du collège, dont le proviseur.

Les enquêtes, interne comme pénale, avaient abouti au classement sans suite du dossier, mais le parquet s’était retourné contre les parents, engageant alors des poursuites sur fond de dissensions et de vengeance entre enseignants.

mots clés de l'article : Procès , éducation

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous